Militaria1940
Bienvenue sur le forum Militaria1940, consacré au Militaria Français de 1940 !
Avant tout message, pensez à vous présenter dans la partie "Présentez-vous" !

Militaria1940

Forum consacré à l'uniformologie et l'Histoire de l'armée Française de 1939/40
 
AccueilGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire de mon père

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
didier b
Caporal
Caporal
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 64
Localisation : Pays de Gex (Ain)

MessageSujet: Histoire de mon père   Sam 05 Sep 2015, 15:16

Bonjour à tous,

voici résumé le parcours militaire de mon père de 1937 à 1945

1er partie : le zouave


Mon père, né le 05/09/1915 dans une famille nombreuse de GEX (Ain) fit sa préparation militaire, fût incorporé à Bourg en Bresse et parti en octobre 1937 au 1er régiment de zouaves à Casablanca (Maroc)
Il prit le train jusqu’à Marseille et embarqua sur le Djénné, des croisières Paquet qui faisait à l’époque la ligne Marseille, Casablanca, Dakar et retour.
On imagine le dépaysement qu’il a du éprouver à la découverte de ce nouvel univers.
Il s’est retrouvé dans un pays inconnu, dans un environnement militaire, sous un climat chaud et sec avec des camarades de toutes provenances, lui qui n’avait jamais quitté le pays de Gex.
Les zouaves formaient un corps d’élite, souvent opposé à la légion et la discipline y était rude.
Néanmoins sont séjour au Maroc semble s’être bien passé : il m’a raconté y avoir gagné à plusieurs reprise du galon aussitôt perdu pour avoir fêté cet avancement de façon exagérée.
Son régiment participa à quelques opérations contre des rebelles et il vit le futur roi du Maroc Hassan II enfant lors d’une prise d’armes.
Le cantonnement du 1er RZ était la caserne Heudes située avenue d’Amade, rebaptisée maintenant Hassan II, elle fût détruite dans les années soixante dix pour laisser place à une esplanade.

La situation militaire en Europe devenant très tendue le 1er Zouaves fit mouvement sur Oran en septembre 1939 et embarqua sur le paquebot « gouverneur général Cambon » 878 hommes et sur le « président Dal Piaz » 1370 hommes les 25 et 30 septembre. Ils arrivèrent à Marseilles le 28 septembre et le 1er octobre.
Le régiment arriva au camp d’Avord du 1er au 15 octobre après un voyage en train. Il fût réorganisé en régiment d’infanterie type « nord-est » en voyant son effectif passer de 2400 à 3100 hommes par l’incorporation de réservistes et de conscrits.
Il fût complètement équipé, perçu des tenues modèle 35 et perdit l’uniforme de l’armée d’Afrique, il conserva cependant quelques différences par rapport aux troupes métropolitaines : Chéchia rouge, rondache avec croissant sur le casque, ceinture de couleur bleue sous le ceinturon, soutaches et chiffre du régiment garance sur les pattes de col. Il reçu aussi le nouveau fusil MAS 36.
Son chef de corps était le lieutenant colonel Fromentin et le 1er RZ rejoignit le 4e régiment de tirailleurs marocains, le 6e régiment de tirailleurs algériens, le 66e régiment d’artillerie d’Afrique, le 266e régiment d’artillerie lourde divisionnaire et le 82e groupement de reconnaissance de division d’infanterie au sein de la 82e Division d’Infanterie d’Afrique.

La 82e DIA parti pour Pithiviers puis arriva à Maubeuge entre le 19 et le 22 octobre, elle y resta jusqu’en avril 1940 en effectuant des travaux de fortification durant ce rude hiver de la drôle de guerre.
Puis la division se rendit à Lunéville du 4 au 7 avril, du 18 au 25 avril elle remplaça la 41e DI et ensuite la 87e DIA dans le secteur de la Sarre dans la région de Sarreguemines.
Le PC de la division était à Hellimer et sur ce front de Lorraine à la frontière allemande, il y avait déjà des tirs d’artillerie et d’armes automatiques et aussi des opérations de corps francs pratiquement toutes les nuits avant l’attaque ennemie du 10 mai. Les zouaves ont leurs premiers morts.
Le 10 mai, la wehrmacht envahie la Belgique et perce dans les Ardennes, elle attaque en Lorraine le 12 et bien que ce soit un front secondaire son offensive est violente car il s’agit de faire diversion et tenter une percée éventuelle. Le 1er bataillon du 1er RZ dont fait partie mon père résiste au bois du Bambesch et le 3e bataillon au bois de l’Ermerisch près de Forbach au prix de lourdes pertes (22 morts ce jour là et de nombreux blessés et prisonniers) Ces 2 bataillons de zouaves ont tenu ce jour là face à une division ennemie (le 2e bataillon étant resté en réserve)
Les combats de la 82e DIA se poursuivent dans ce secteur jusqu’au 23 mai date à laquelle elle est évacuée sur Dieuze remplacée par la 52e DI.

La DIA est ensuite amenée dans la région de Châlons ( valmy, St Menehould) ou elle panse ses plaies avant de rejoindre La région de Reims les 4 et 5 juin.
La compagnie de mon père, la 2e commandée par le capitaine Baillot et la 1er section de la compagnie régimentaire d’engins et ses canons antichar se rend le 11 aux Mesneux à l’ouest de Reims, de nombreuses colonnes de fumée s’élèvent déjà tôt le matin au dessus de cette ville. Arrivés à 7 heures les zouaves installent leurs armes antichar et déjà des blindés allemands apparaissent mais s’immobilisent hors de portée des canons français ( 1200 à 1500 mètres)
Les allemands font tonner leur artillerie et envoient un déluge de feu sur le village, les canons antichar français sont mis hors service après avoir détruit quelques blindés et véhicules ennemis. Les murs des maisons et des bâtiments s’écroulent, les zouaves tentent de résister malgré plusieurs morts mais le soir la partie nord est des Mesneux est encerclée.
C’est là que mon père a été fait prisonnier avec plusieurs camarades, le reste de la Cie a pu se replier à la nuit tombée grâce à un tir d’artillerie de 75 français que le capitaine Baillot a obtenu. Ce 11 juin a été la journée la plus meurtrière pour le 1er RZ avec 23 morts.
Les zouaves en retraite ont continué le combat à Sermiers, puis à la montagne de Reims, le régiment est finalement capturé le 14 à Méry dans l’Aube.
Le régiment a eu 157 morts durant les 5 semaines de cette campagne de France et ne s’est replié que sur ordre. 157 décès veut dire que le nombre de blessés se situait entre 450 et 600.

Des rescapés, dont le lieutenant colonel Fromentin ont réussi à rejoindre La Courtine dans le Massif Central, le régiment y a été dissous en juillet après l’armistice.

Ce 11 juin 1940 commence la captivité de mon père, ils seront 1 800 000 soldats français à connaitre le même sort.

Je mettrai la suite dans la nouvelle rubrique prisonniers dans quelques jours.


Dernière édition par didier b le Dim 04 Oct 2015, 12:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lamiral
colonel
colonel
avatar

Messages : 5684
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 34
Localisation : Cherbourg - Manche (50) - Basse Normandie

MessageSujet: Re: Histoire de mon père   Sam 05 Sep 2015, 18:26

Joli parcours Smile
Mon arrière-grand-père à fait aussi le 1RZ, lui en 1922-23 et pareil pour lui qui était un pauvre bougre de la campagne c'était l'aventure sa vie !
Revenir en haut Aller en bas
110RI
colonel
colonel
avatar

Messages : 3893
Date d'inscription : 11/08/2010
Age : 38
Localisation : allemagne

MessageSujet: Re: Histoire de mon père   Sam 05 Sep 2015, 21:10

merci pour se partage familiale
je reste toujours émus a se genre de récit .

_________________
recherche tout sur le 110 régiment d'infanterie
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Messages : 2667
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Histoire de mon père   Sam 05 Sep 2015, 21:17


Merci pour ce témoignage.
cdt

_________________
1er Génie Toujours Brave

Recherche tout sur le 1er régiment du Génie
Revenir en haut Aller en bas
didier b
Caporal
Caporal
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 64
Localisation : Pays de Gex (Ain)

MessageSujet: Re: Histoire de mon père   Dim 06 Sep 2015, 09:49

Merci

J'avais fait ce petit résumé, résultat de mes recherches et des quelques documents que je possède pour perpétrer la mémoire de mon père et aussi pour mes fils et nièces et neveux.

La finalité première de ce forum est de partager, et aussi de se souvenir de ce qu'on fait nos pères et grands pères.

je suis content que cela vous plaise.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
didier b
Caporal
Caporal
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 64
Localisation : Pays de Gex (Ain)

MessageSujet: Re: Histoire de mon père   Dim 06 Sep 2015, 20:02

En complément, une photo de mon père que je viens de retrouver.

Revenir en haut Aller en bas
110RI
colonel
colonel
avatar

Messages : 3893
Date d'inscription : 11/08/2010
Age : 38
Localisation : allemagne

MessageSujet: Re: Histoire de mon père   Dim 06 Sep 2015, 21:00

SUPERBE !!!!!!!

_________________
recherche tout sur le 110 régiment d'infanterie
Revenir en haut Aller en bas
Lamiral
colonel
colonel
avatar

Messages : 5684
Date d'inscription : 06/06/2010
Age : 34
Localisation : Cherbourg - Manche (50) - Basse Normandie

MessageSujet: Re: Histoire de mon père   Dim 06 Sep 2015, 23:35

Joli portrait de photographe colorisé à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Messages : 2667
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Histoire de mon père   Dim 13 Sep 2015, 13:35

Bonjour Didier,
Je rajoute le lien vers la suite de ce magnifique récit :
http://www.militaria1940.fr/t5569-histoire-de-mon-pere-2eme-partie#52810
cdt

_________________
1er Génie Toujours Brave

Recherche tout sur le 1er régiment du Génie
Revenir en haut Aller en bas
didier b
Caporal
Caporal
avatar

Messages : 172
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 64
Localisation : Pays de Gex (Ain)

MessageSujet: Re: Histoire de mon père   Dim 13 Sep 2015, 21:38

Merci Lorenzo.

Cordialement.

Didier
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de mon père   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de mon père
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1 blague par jour du Père Noël ^^
» Que diriez-vous, "en prime", d'une petite... Histoire désobligeante?
» Témoignage d'un père de gendarme en colère.
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria1940 :: Seconde guerre mondiale :: Histoire : La campagne de France 1939/40 / History : The Campaign of 1939/40-
Sauter vers: