Militaria1940
Bienvenue sur le forum Militaria1940, consacré au Militaria Français de 1940 !
Avant tout message, pensez à vous présenter dans la partie "Présentez-vous" !

Militaria1940

Forum consacré à l'uniformologie et l'Histoire de l'armée Française de 1939/40
 
AccueilGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les insignes d'Artillerie en 1939-1940

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Messages : 2669
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Les insignes d'Artillerie en 1939-1940   Dim 16 Avr 2017, 22:48

Bonjour,
Voici un post sur les insignes d'Artillerie :


04° Régiment d’Artillerie Divisionnaire (RAD):

Fait partie de la 14° DI.

Hippomobile
Batterie Hors Rang (BHR), de trois groupes de 75 et d'une Batterie Divisionnaire Anti-Chars (BDAC) de 75 ou de 47
111e Bie d'instruction au Groupe d'instruction Hippomobile n° 5.





Photo Arden40

14° Régiment d’Artillerie Divisionnaire (RAD):

CMA 38, Formé le 09/09/39.
Batterie Hors Rang (BHR), de trois groupes de 75 et d'une Batterie Divisionnaire Anti-Chars (BDAC) de 75 ou de 47.



Photo Arden40

15° Régiment d’Artillerie Divisionnaire (RAD):

En 1940, le 15e est constitué d'un état-major, d'une Batterie Hors Rang (BHR) comprenant les services régimentaires, de 3 groupes de canons de 75 mm (un groupe = 3 batteries de 4 canons) et de 4 sections de 4 canons antichar de 47 mm (la batterie No 10) soit 36 canons de 75 mm plus les 16 antichars. Les batteries de 75 mm sont numérotées de 1 à 9.

Le 15e Régiment d'Artillerie Divisionnaire (RAD) est alors commandé par le Lt-Col Marcel Ardouin Dumazet, et constitue, avec le 215e (son régiment de réservistes équipé de canons de 105 et de 155 mm), l'artillerie organique de la 1re division d'infanterie motorisée (DIM) du Général de Camas, c'est une unité d'élite de la 1re armée française en 1940 presque entièrement motorisée.
Le 15° RAD à tracteurs tout terrains d’époque 1940, était équipé de 36 canons de 75 sur roues et des tracteurs Unic P107 et Somua MCG. Il utilisait de plus des VLTT de type Kegresse P19B, Lorraine 72 et Laffly S15R.
Régiment d’artillerie de la 1DIM, il est stationné à Douai. Il participera tout d’abord à la défense de la ligne Gembloux-Wavre en Belgique. Il participera ensuite aux combats sur la Sambre et Maubeuge puis les combats de l’Escaut. Il sera ensuite rattaché à la 12DI et participera à la défense de Dunkerque.



Photo Flo45

30° Régiment d’Artillerie Divisionnaire Automobile (RADA):

Batterie Hors Rang de trois groupes de 75 et d'une Batterie Divisionnaire Anti-Chars (BDAC) de 75 ou de 47.
Après sa destruction, participe à la reformation du 125e RALA le 01/06/40.


Photo Flo45

35° Régiment d’Artillerie Divisionnaire (RAD):

Le 35ème Régiment d’Artillerie Divisionnaire d’Issoire est intégré à la 21ème DI.


Photo Lorenzo G

42° Régiment d’Artillerie Divisionnaire  (RAD):

CMA 302, Active La Fère
Automobile


  • groupes I, II, II de 75 tractés tout terrains
    10e BDAC ( 47 AC tractés )
    1 Renault YS1


111e Bie d'instruction au Groupe d'instruction Motorisé n° 10


Photo Arden40

64° Régiment d’Artillerie d'Afrique (RAA):

Le 64e est affecté à la 1ère division Marocaine, près de Thionville. Il participe à la bataille de la Dyle, à Gembloux et à Ernage, à celle du Nord dans la forêt de Mormal puis à celles de l’Escaut et de la Scarpe. C’est au cours de la Bataille de Gembloux que sera tué le Chef d’Escadron Clair, qui donnera son nom au Quartier de Meknès..


Photo Lorenzo G

93° Régiment d’Artillerie de Montagne (RAM):

En 1939, à la suite du décret de mobilisation générale, le 93e RAM se dédouble pour former deux régiments : le 93e RAM et le 293e RALD (régiment d'artillerie lourde divisionnaire). Le 93 devient le régiment d'artillerie divisionnaire de la 64e division, restée pour défendre la frontière des Alpes.

L'armée des Alpes arrête les troupes italiennes et conserve ses positions, en n'ayant que de très faibles pertes en hommes et en matériel. Elle fait également face à la menace allemande, tenant une ligne de défense improvisée à Voreppe qui arrête les allemands avant Grenoble. Ce fut "l'armée invaincue (sources Wiki)



Photo AS-GMO

117° Régiment d'Artillerie Lourd (RAL) :

Le 117e RALH a été dissous en juillet 40, ce régiment s'est battu jusqu'à défendre au mousqueton et au revolver les pièces d'artillerie.


145° Régiment d’Artillerie Lourde (RAL) :

Formé le 11/09/1939, il est armé de canons 105L13.
Représente la Cathédrale de Chartres
Régiment hippomobile formés à Chartes(Cathédrale sur l'insigne), équipé de canons de 105L13 et étant de la Réserve Générale d'Artillerie. Mis sur pied en Septembre 1939, il est constitué de trois groupes hippomobiles. Ses groupes I et II sont rattachés au 18CA et le III au 10CA. Ils seront engagés sur le front de la Meuse. Le groupe III participera à La Défense d'Autreville jusqu'à épuisement de ses munitions.



LAMBERT - PARIS
Photo Lorenzo G

155° Régiment d'Artillerie de Position Groupe 4 et 5 ARFL :

Pour constituer les batteries des ouvrages et des intervalles, quatre régiments d’artillerie anciennement « régiments d’artillerie à pied » sont affectés aux régions fortifiées de Metz et de la Lauter le 15 avril 1933 :
   région fortifiée de Metz
       39° RARF (régiment d’artillerie de région fortifié) ;
       151° RAP (régiment d’artillerie de position) ;
       163° RAP ;
   région fortifiée de la Lauter
      155° RAP.

En 1936, le 5° groupe du 155° RAP s’installe à Morhange (SD de la Sarre), formant le 166° RAP en 1937.
En 1937 un groupe du 155° RAP est installé à Strasbourg (SF du Bas-Rhin) et le 159° RAP est créé à Belfort, Colmar et Pontarlier (secteurs de Colmar, de Mulhouse et du Jura)
Juste avant la mobilisation d’août 1939, l’artillerie de position le long de la ligne Maginot est donc forte de sept régiments. Le 155° RAP à Haguenau, Strasbourg, Bitche et Drachenbronn (SF des Vosges, d’Haguenau et SF du Bas-Rhin) ;
Le 2 septembre 1939 à minuit, tous les régiments d’artillerie de position d’active, soit les sept RAP déployés en temps de paix, sont dissous et remplacés par 21 RAP de formation : 150°, 151°, 152°, 153°, 154°, 155°, 156°, 157°, 158°, 159°, 160°, 161°, 162° 163°, 164°, 165°, 166°, 167°, 168°, 169° et 170° RAP.



159° Régiment d'Artillerie de Position (RAP) :

Le 159° Régiment d'Artillerie de Position (RAP) est formé le 25/08/39.
un groupe du 159e RAP se trouve dans le SF de Colmar, le IIe groupe du 159e RAP se retrouve au SF de Mulhouse, le IIIe et IVe groupes du 159e RAP au SD d'Altkirch, le Ve et VIe groupes du 159e RAP se retrouve en position Place de Belfort, le VIIe groupe du 159e RAP au SD de Montbéliard, un groupe du 159e RAP au SF Jura.

Photo Bunkerhill

194° Régiment d’Artillerie Lourde Tractée (R.A.L.T) :

Il est formé  le 15/09/3 par les centres mobilisateurs de Marseille ou Nîmes , dépendant de la 15e région militaire. C'est une unité de série B (réservistes d'un certain âge).
Il est équipé de canons de 220C16




Photo Lorenzo G

204° Régiment d'Artillerie Lourd Divisionnaire (RALD) :

A reçu un groupe d’obusier de 105 Court en remplacement d’un groupe de 155 C

Photo Lorenzo G

Le 215° Régiment d'Artillerie Lourd Divisionnaire (RALD) :

Le 215ème Régiment d’Artillerie Lourde Divisionnaire est équipé de 105 C tractés et de 155 C tractés

Photo 110RI

Le 229° Régiment d'Artillerie Lourd Divisionnaire (RALD) :

Le 229ème Régiment d’Artillerie Lourde Divisionnaire est issu du 29ème RAD de la 4ème DI. Il est mis sur pied par le CMA 2 de Sedan le 07/09/39 et affecté à la même division.

Photo Lorenzo G

Le 242° Régiment d'Artillerie :

CMA 302
- Le 242e régiment d’artillerie lourde divisionnaire tracté : lieutenant-colonel Thomas puis chef d’escadrons Peset,

Le groupe IV est équipé de canons de 105 Mle 1934 Schneider.
Le groupe V est équipé de canons de 155 C tracté ou 13e, 14e et 15e batteries de 105 c : Commandant Lunel
Le groupe VI : 16e, 17e et 18e batteries de 155 c : Commandant Gérôme

La 3e DIM est une unité d’active. L’origine de ses effectifs est essentiellement picarde, source de  sa devise « Pique-Hardy ». Elle est complétée à la mobilisation par des soldats de Normandie, d’Artois, des Flandres, des Ardennes et d’Ile de France. Avant la guerre, elle tient garnison à Amiens, et dans les principales villes voisines. Le 242e RAL est stationné à Laon.

Photo Arden40

261° Régiment d'Artillerie Lourd Divisionnaire (RALD) :

Le 261ème Régiment d’Artillerie Lourde de Division est issu du 61ème RAD de la 42ème DI et mis sur pied par le CMA 46 de Metz et affecté à la même division.

Photo Lorenzo G

361° Régiment d’Artillerie Lourde portée:

Il était équipé de canons de 155C17 qui était chargés sur des camions Latil TP et déchargés pour la mise en batterie. Ce régiment a servi en mai 1940 en Belgique en soutien du 211° RAL et 8° RI au sud de Namur et participe au combats de Ham sur Heure. Puis lors de la retraite il participe au combats de Villermeuil près de Troyes.

Photo Flo45

385° Régiment d’Artillerie d'Afrique :

Le 385ème régiment d’artillerie nord-africain est le régiment d’artillerie de la 181ème DIA. le I/385e a été dissout le 16/11/39

Photo CARRIER

Parc régional de réparations et d'entretien du matériel de la 1ère Région Militaire :

PRREM, Parc régional de réparations et d'entretien du matériel de la 1ère Région Militaire de Douai



Photo Flo45
Ab
CD
[/td]
[/tr]
[/table]

_________________
1er Génie Toujours Brave

Recherche tout sur le 1er régiment du Génie
Revenir en haut Aller en bas
 
Les insignes d'Artillerie en 1939-1940
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma collection d'insignes d'artillerie coloniale
» 91éme régiment d'infanterie
» Collection pièce uniforme et insigne Marine
» Marine 1939-1940
» L'armée française en 1939-1940.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria1940 :: Militaria :: Tenues de l'armée française / French Uniforms :: insignes et décorations de l'armée française-
Sauter vers: