Militaria1940
Bienvenue sur le forum Militaria1940, consacré au Militaria Français de 1940 !
Avant tout message, pensez à vous présenter dans la partie "Présentez-vous" !

Militaria1940

Forum consacré à l'uniformologie et l'Histoire de l'armée Française de 1939/40
 
AccueilGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les insignes d'Infanterie d'Afrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Messages : 2669
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Les insignes d'Infanterie d'Afrique   Dim 16 Avr 2017, 22:54

LES REGIMENTS D'INFANTERIE D'AFRIQUE

LES ZOUAVES :


1er Régiment de Zouaves

L'insigne

Le 1 et le Z sont couleur or.

Le croissant bleu indique son appartenance à l'armée d'Afrique.

La tour est la tour Malakoff, le 1er RZ s'en est emparé et s'y est illustré au siège de Sébastopol pendant la guerre de Crimée.
Le régiment était commandé par le colonel Mac Mahon à cette époque. La tour est garance, couleur du 1er Zouaves.

Historique succint

Le premier régiment de Zouaves était basé à Casablanca avant guerre. A la mobilisation fin septembre 1939 il part en train pour Oran et y embarque en bateau pour Marseille. Arrivé à Marseille il part toujours en train pour Avord ou il devient un RI type nord-est.
Il stationne l'hiver 38/40 dans la région de Maubeuge. Avec la 82e DIA, dont il fait parti, il rejoint le front de Lorraine en avril.
Le 12 mai, il subit une forte attaque allemande vers Forbach, il résiste au prix de lourdes pertes et l'ennemi lui aussi très éprouvé devient moins incisif. Les zouaves sont retiré du front à partir du 23 mai et se dirigent vers St Menehould où il reprennent quelques forces.
Le 1er Zouaves est ensuite dirigé vers la région de Reims et doit assurer la défense de la Vesle à l'ouest de cette ville.
Il résiste à l'attaque allemande du 11 juin, mais doit se replier sur ordre car les unités sur ses flancs gauche et droit sont déjà en déroute et il risque l'encerclement.
Il poursuit les combats à la montagne de Reims, Epernay, Troyes et les marais de St Gond en couvrant la retraite de plusieurs divisions lors d'une mission de sacrifice pendant laquelle ses effectifs se réduisent de jour en jour.
Presque tout ce qui reste du régiment est capturé à Méry dans l'Aube.
Les rescapés parviennent à rejoindre le camp de la Courtine en passant par Chaource et Dijon.
Le 1er RZ est dissous à Albi en juillet 1940.
Un 1er bataillon de Zouaves motorisé est reformé en Afrique du nord et participera au débarquement de Provence et aux combats de libération de la France jusqu'en Allemagne.

Photo Didier B
Le 2ème Régiment de Zouave :

mention au dos "DEPOSE" en creux seulement

Les zouaves combattirent en métropole entrèrent dans la formation de divisions d'infanterie nord-africaines ou divisions d'infanterie d'Afrique. Toutes ces divisions sont jetées sans profit dans une série de batailles perdues. Puis l'armée d'armistice.

Photo AS-GMO

Le 4ème Régiment de Zouaves :

dos embouti, Arthus Bertrand Paris Déposé

En 1940, Maintenon et la vallée de la Voise sont tenus par le 4e régiment de zouaves (4e RZ). En juin 1940, le 4e zouaves retarde à nouveau l’avance allemande en faisant sauter le pont de La Roche-Posay sur la Creuse, ce qui permet d’évacuer l’or de la Banque de France de Poitiers. Il reçoit une huitième palme à la Croix de Guerre de son drapeau.

Photo AS-GMO
Le 9ème Régiment de Zouaves :

Arthus Bertrand Paris 46, rue de Rennes sur boléro et Arthus Bertrand Paris Déposé + poinçon carré sur 3 lignes horizontales.

Le 2 septembre 1939, la déclaration de guerre le conduit vers le sud tunisien afin de faire face à une éventuelle menace Italienne. Finalement, le régiment touche "la Mère Patrie" en octobre et prend position dans le secteur de Sarreguemines en Moselle avec la 87e DIA.Mais l'offensive allemande s'est déclenchée le 10 mai 1940 et l'ennemi a percé à Sedan. Aussitôt le régiment s'établit à partir du 18 mai sur les berges du canal de l'Ailette dans l'Aisne. Dès le 21 mai des attaques ennemies se déclenchent et le régiment reçoit l'ordre de tenir ses positions coûte que coûte. Il arrête effectivement toutes les attaques jusqu'au 6 juin en soirée.Devant une menace d'encerclement le régiment reçoit l'ordre de décrocher, mission exécutée dans la nuit au contact de l'ennemi. Le 7 juin, l'Aisne est franchie à Vic-sur-Aisne. Puis c'est Crépy-en-Valois, mais le bourg est déjà occupé par les troupes allemandes, et seul le sacrifice du 1er bataillon permet aux autres unités d'échapper à la capture et de se regrouper sur la Gergogne, à Vincy-Manœuvre. Puis il reçoit pour mission d'occuper le sous-secteur de Saint-Germain-sur-Morin, et enfin de se porter au sud de la Seine. L'armistice du 25 juin trouve le 9e Zouaves sur la Vienne, prêt au combat, après un repli de plus de 400 kilomètres, dans l'ordre et sans avoir connu la défaite.Dans les seuls combats de l'Ailette, le régiment a fait dans les rangs de l'ennemi, de son propre aveu, 1 800 morts et 4 500 blessés, ayant lui-même perdu 28 officiers, 97 sous-officiers et 1 038 caporaux et zouaves tués, blessés ou disparus.Une huitième Palme et la Croix de guerre 1939-1940 viennent alors s'accrocher à son drapeau, accompagnées de la citation à l'ordre de l'Armée suivante : « Sous les ordres du Lieutenant-Colonel Tasse, a, depuis le 5 juin, constamment tenu tête à l'ennemi ; sur l'Ailette pendant deux jours, à l'est de la forêt de Compiègne pendant deux jours, pour couvrir le flanc droit des Divisions voisines, pendant deux jours enfin, sur le front de la Seine, se laissant encercler dans ses points d'appui formés sans aucune défaillance, se dégageant la nuit, et ne quittant la position que lorsque l'ordre de repli était imposé par le Commandement. A fait au cours de ces combats plus de 200 prisonniers allemands. » Le 2 septembre 1940. Signé : Weygand.

Photo AS-GMO

Le 14° Régiment de Zouaves :

Le 14e RZ fut formée à Lyon par des officiers d’active et des officiers de réserve qui rejoignirent les rangs de la cinquième DINA début septembre 1939.

L'insigne du 14e régiment des Zouaves fut créé pendant le séjour en Lorraine. Choisi parmi plusieurs projets, il rappelle par le croissant l'attache du régiment à une grande unité nord-africaine. Le chacal est le symbole traditionnel des Zouaves. Enfin, la croix de Lorraine souligne que les cadres constitutifs appartenaient à des corps stationnés



_________________
1er Génie Toujours Brave

Recherche tout sur le 1er régiment du Génie


Dernière édition par Lorenzo G le Dim 16 Avr 2017, 23:12, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Messages : 2669
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Les insignes d'Infanterie d'Afrique   Dim 16 Avr 2017, 22:58

AS-GMO a écrit : Très bonne idée, et voici les photos promises des insignes de ma collection concernant ce thème de l'Infanterie d'Afrique !

Précisions importante, les Tirailleurs Marocains ont une numérotation à part. Alors que les Tirailleurs Tunisiens sont dans la même numérotation que ceux des Tirailleurs Algériens. Les numéros des Régiments de Tirailleurs Tunisiens sont tous des multiples de 4.

2ème Régiment de Tirailleurs Marocains

Arthus Bertrand Paris 46, rue de Rennes sur boléro et Arthus Bertrand Paris Déposé + poinçon carré sur 2 lignes horizontales.
ATTENTION, ciel verdâtre car à partir de 1944 l'insigne est identique mais avec le ciel bleu clair !

Le 2e RTM participe à la Bataille de Gembloux le 15 mai 1940 puis à la défense de Lille fin mai 1940 au sein de la 1re division marocaine. Le 2e RTM à la bataille de Gembloux était composé de 1 432 Marocains et 925 Européens

Photo AS-GMO
4ème Régiment de Tirailleurs Marocains

Drago Paris Déposé

En avril 1940, le 4e R.T.M. prend position sur la Sarre, au sud-est de Forbach. Le 10 mai, l'ennemi déclenche son offensive. Les Allemands, plusieurs fois repoussés, réussissent leur percée vers la Champagne. Le 9 juin, le 4e R.T.M. assure, en deuxième position, la défense du canal de l'Aisne à la Marne. Le 11 juin 1940 dans la région de Reims, le 4e R.T.M., pris sous une attaque aérienne, subit de lourdes pertes. Les 15 et 17 juin 1940, 80 sous-officiers et tirailleurs sont tués.
À la fin de la campagne de France, le 4e R.T.M. n'existe plus en tant qu'unité combattante.
Pour sa conduite héroïque le régiment est cité à l'Ordre de l'Armée.

Le 4e R.T.M. est dissous au camp de La Courtine, son dépôt de guerre continuant de fonctionner à Taza.

Photo AS-GMO
7ème Régiment de Tirailleurs Marocains

MOURGEON 4 rue du Parc Royal PARIS dans un ovale en creux

Le 7e RTM participe à la Bataille de Gembloux le 15 mai 1940 puis à la défense de Lille fin mai 1940 au sein de la 1re division marocaine.

Photo AS-GMO
4ème Régiment de Tirailleurs Tunisiens

Drago Paris 25 rue Béranger Déposé

Le 16 juin 1940, lors de combats entre les troupes allemandes et le 4e RTT de la 84e division d'infanterie d'Afrique, 63 soldats sont tués à Ablis6 et à Houville-la-Branche (Eure-et-Loir), où un cimetière militaire est aménagé après le conflit1. Parmi les tués se trouve le soldat Mohamed Amar Hedhili Ben Salem Ben Hadj dont le corps sera transféré en novembre 1945 au Mont Valérien. Son corps est inhumé dans le caveau no 13 de la crypte du mémorial.

Photo AS-GMO
6ème Régiment de Tirailleurs Algériens
Drago Paris 25 rue Béranger Déposé

1940 : 82e DIA (6e RTA, 4e RTM)
Au 1er septembre 1939 :
Au moment de la mobilisation, le 6e RTA (Tlemcen) est à quatre bataillons, dont le 4/6e RTA au Levant, et le 4e RTM (Taza) est à cinq bataillons depuis juin 1939.
La 82e DIA, sous les ordres du général Armingeat, est une division d’active de 2e catégorie, mise sur pied à la mobilisation, initialement du type outremer. Elle est constituée du 1er RZ (Casablanca), du 6e RTA et du 4e RTM, à trois bataillons chacun.

Photo AS-GMO
8ème Régiment de Tirailleurs Tunisiens
Drago Paris 25 rue Béranger Déposé

Le 8e RTT est créé au Maroc (dépôt à Bizerte) à partir du 15 avril 1913, par dédoublement du 4e RTT.
1939 : Il appartient à la 84e division d'infanterie africaine.
Dissous après l'armistice de 1940.

Photo AS-GMO
11ème Régiment de Tirailleurs Algériens,
Arthus Bertrand Paris Déposé

Le 11e RTA , nouveau régiment organique, est créé le 1er janvier 1920 à Sétif. Il est dissous le 1er janvier 1924.
Il est recréé une première fois à Sétif, le 1er octobre 1928, par changement de numérotation du 7e RTA. Disloqué après la campagne de France en 1940, il est reconstitué au Maroc dans l'armée d’armistice.

Photo AS-GMO
13ème Régiment de Tirailleurs Algériens

Arthus Bertrand Paris Déposé

Mis sur pied de guerre à Metz, fin août 1939, il est d’abord en couverture en Lorraine. Le 18 décembre au 10 mai 1940, il est employé à des travaux défensifs vers Saint-Amand-les-Eaux. Le 11 mai, il entre en Belgique, Attaqué à partir du 14 mai, le régiment subit des pertes sévères au pont de Limal. Replié en direction de Waterloo, sur Lasne. Il se bat à Dunkerque, revenu par Brest et Cherbourg. Ils se regroupent à Bernay le 8 juin 1940. Le régiment est dissous le 14 juin 1940.

Photo AS-GMO

14ème Régiment de Tirailleurs Algériens
dos embouti, Arthus Bertrand Paris Déposé

En 1939, avant la mobilisation il appartient à la 3e division nord-africaine. Le 14e régiment de tirailleurs algériens, est basé à Châteauroux et à Châtellerault de 1934 à 1939. Sous les ordres du colonel Renaud, puis lieutenant-colonel Bosviel. Division active, type nord-est. En avril 1940, la 3e DINA reçoit la mission de renforcer le sous-secteur de Mouzon (secteur fortifié de Montmédy) en remplacement de la 71e division d'infanterie. Il participe ainsi à la bataille de la Meuse en mai. Le 15 juin 1940 les restes de la division sont capturés dans la région de Vaudémont, et le régiment est dissous par la suite.

Photo AS-GMO
21ème Régiment de Tirailleurs Algériens

dos embouti, Arthus Bertrand Paris Déposé + poinçon carré

En 1922 il sera présent en Syrie avec l'Armée du Levant. Entre les deux guerres, le 21e R.T.A est stationné en Lorraine, à Épinal.

Photo AS-GMO
28ème Régiment de Tirailleurs Tunisiens

Dos embouti, FONTANEL LYON DEPOSE

En 1939, avant la mobilisation, le 28e RTT est en garnison à Montélimar. Il appartient à la 1ère division d'infanterie nord-africaine placée sous les ordres du colonel de La Minardière, puis du lieutenant-colonel Trabila ; ce dernier prend son commandement à partir du 1er février 1940 avant d'être tué le 20 mai. Le régiment participe à la bataille de la Meuse.
1940 : Dissolution

Photo AS-GMO
Sincères amitiés...

_________________
1er Génie Toujours Brave

Recherche tout sur le 1er régiment du Génie


Dernière édition par Lorenzo G le Lun 17 Avr 2017, 00:14, édité 37 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Messages : 2669
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Les insignes d'Infanterie d'Afrique   Dim 16 Avr 2017, 22:59

AS-GMO a écrit : Egalement dans cette Armée d'Afrique, je pense qu'on peut y rajouter la Légion Etrangère !

Voici mes 2 seuls insignes dans ce thème, époque 39/40 :


4ème Régiment Etranger d'Infanterie, Drago Paris Nice 25 rue Béranger déposé et Drago Paris Nice sur boléro et 11ème Régiment Etranger d'Infanterie modèle non peint, Drago Paris 25 rue Béranger et déposé (répéter 2 fois en haut et en bas au dos de l'insigne)

Sincères amitiés...

PS : Je me suis permis de rajouter un détail important concernant la couleur de l'insigne du 2ème RTM afin de différencier le modèle d'avant 1940 et celui fabriqué à partir de 1944.

Au passage les insignes du 14 et 21ème RTA que j'ai présentés, sont ceux portés par les hommes lors des valeureux combats d'INOR
http://www.ardennes1940aceuxquiontresiste.org/?page_id=40
https://www.geocaching.com/geocache/GC2W0RA_la-bataille-dinor?guid=3266ecf8-5cf6-4f96-9234-0b9194a99f40
https://fredlaine01.wordpress.com/2008/11/22/11e-rei-combats-dinor/

_________________
1er Génie Toujours Brave

Recherche tout sur le 1er régiment du Génie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les insignes d'Infanterie d'Afrique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les insignes d'Infanterie d'Afrique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA 9ème DIVISION D'INFANTERIE COLONIALE de 1943 à la chute de l'Allemagne
» 91 ème Régiment d'Infanterie
» recherche insignes
» Des idées pour l'Afrique
» Zone Afrique Equatoriale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria1940 :: Militaria :: Tenues de l'armée française / French Uniforms :: insignes et décorations de l'armée française-
Sauter vers: