Militaria1940
Bienvenue sur le forum Militaria1940, consacré au Militaria Français de 1940 !
Avant tout message, pensez à vous présenter dans la partie "Présentez-vous" !

Militaria1940

Forum consacré à l'uniformologie et l'Histoire de l'armée Française de 1939/40
 
AccueilGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les insignes de La Marine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Flo45
Caporal
Caporal


Messages : 199
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Insigne de Marine : Croiseur-école Jeanne d'Arc   Jeu 05 Mai 2016, 13:02

Bonjour à tous,
trouvée ce matin, une troisième variante de l'insigne du Croiseur-école Jeanne d'Arc de fabrication avant-guerre ou début de guerre. Celle du jour est au centre, ABPD avec poinçon, dos lisse et poinçon sur le boléro.
Bonjour à tous,

Ce navire construit à la fois comme un navire école pour les officiers de Marine était aussi un croiseur de combat. En 1940 il participe au blocus des cargos allemands dans les ports neutres. En mai 1940, il appareille avec d'autres navires vers le Canada afin d'escorter une partie de l'or de la Banque de France puis rejoint la Martinique ou il reste à quai jusqu'en 1943. Il reprend alors du service au sein de l'Armée française de la Libération et participe aux opérations en Corse, en Provence en tant que réserve d'artillerie et serra à plusieurs reprises mis à profit afin de porter des tirs sur l'Italie.


Florian





Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Messages : 2753
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Jeu 05 Mai 2016, 21:38

Bonsoir
Belle trouvaille
cdt

_________________
1er Génie Toujours Brave

Recherche tout sur le 1er régiment du Génie
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Messages : 2753
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Les insignes de La Marine   Sam 17 Sep 2016, 17:42

Bonjour
Voici un post avec les insignes de la Marine Nationale :
N'hésitez pas à compléter ce post.
Cordialement

_________________
1er Génie Toujours Brave

Recherche tout sur le 1er régiment du Génie
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Messages : 2753
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: croiseur Jean de Vienne.   Sam 17 Sep 2016, 17:47


_________________
1er Génie Toujours Brave

Recherche tout sur le 1er régiment du Génie
Revenir en haut Aller en bas
Flo45
Caporal
Caporal


Messages : 199
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Sam 01 Oct 2016, 22:07

Bonjour à tous,
voici un insigne Marine rentré ce jour.
L'insigne du croiseur de 10 000T Duquesne.

Petit historique pour la période qui nous intéresse:
Le Duquesne a été mis sur cale en avril 1925 à l'arsenal de Brest, lancé le 17 décembre 1925, est entré en service le 15 mai 1928.

Ces caractéristiques étaient :
déplacement: 10 000 tw, 11404 t normal; 12435 t en pleine charge
longueur : 191,20 m; largeur 19,087 m; tirant d'eau 6,49 m
puissance: 120 000 cv; vitesse 33,7 nœuds; rayon d'action 5 000 milles à 15 nœuds
machines: turbines à engrenages Rateau-Bretagne, 9 chaudières Guyot ; 4hélices ; mazout 1 841 tonnes.
effectif: 30 officiers et 575 hommes
Armement: 8 canons de 203 mm modèle 1924
8 canons de 75 mm (8 affûts simples) modèle 1922
8 canons de 37 mm modèle 1925
6 tubes lance torpilles
1 catapulte; 2 avions GL-812(https://www.aviafrance.com/gourdou-leseurre-gl-812-hy-aviation-france-3935.htm)
coque sans protection, mais cloisonnement très serré; blindage 30mm seulement sur les tourelles et soutes.

Le 25 février 1928, le Duquesne donne 34,12 nœuds pendant 4 heures, avec un maximum de 35,30 nœuds pour une puissance maximum de 131 770 cv.
Le 6 octobre 1930, les croiseurs Duquesne accueille une promotion de l'école navale. En 1931, il est en Méditerranée, escales diverses et entraînements s'enchaînent jusqu'en juillet 1936, où ils gagnent les côtes espagnoles pour protéger nos ressortissants de la guerre civile d'Espagne. À compter d'avril 1937 il porte des marques de nationalités sur les tourelles supérieures. En 1938, il reprend les croisières d'entraînement.Le Duquesne porte le pavillon de l'amiral Godfroy, amiral de la force X. Le 4 mai il arrive à Alexandrie, le 26 mai la force X est à Beyrouth. L'Italie entre en guerre le 10 juin 1940, il appareille pour une patrouille en mer Égée. Le 22 juin une opération conjointe avec les anglais est annulée, l'armistice entre la France et l'Allemagne vient d'être signé; la force X se trouve bloquée à Alexandrie. Le Duquesne se trouve immobilisé et ne quittera Alexandrie que le 3 juillet 1943. Le 18 août 1943, il arrive à Dakar. Il a besoin de réparations importantes mais les arsenaux américains, saturés, ne peuvent le refondre. En avril 1944, la catapulte, l'hydravion et les tubes lance torpilles sont débarqués. Le Duquesne est utilisé comme transport rapide entre Dakar, Casablanca et Toulon où il arrive le 17 novembre 1944. En avril 1945, le Duquesne, rattaché à la Naval Task Force, est chargé de l'opération Vénérable. Il s'agit d'attaquer les "poches de l'Atlantique", ports ou se sont retranchés les allemands. Du 14 au 17 avril, il tire sur les batteries côtières des Pointes de Grave et de la Coubre, encadrant l'embouchure de la Gironde, puis rentre sur Brest. Du 28 avril au 1er mai 1945, il tire sur les batteries de l'ile d'Oléron. Du 14 juin au 15 novembre 1945, le Duquesne subit un carénage indispensable ; à cette occasion on lui retire le mat arrière et on renforce sa DCA avec 8 canons Bofors de 40mm et 16 Oerlikons de 20 mm, il reçoit des radars. Le 22 décembre il est affecté aux forces navales de l'Extrême Orient, il quitte Toulon pour l'Indochine.



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
marinedk
Soldat de 2e Classe
Soldat de 2e Classe
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 28/09/2011
Localisation : Dunkerque

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Dim 02 Oct 2016, 09:22

Bonjour,

Petit rappel : même si les insignes de bâtiments de la Marine Française existent et sont un thème de collection à part entière, le port et l’exhibition de ces insignes a toujours été interdit voire réprimandé par les autorités supérieures !

Certes, on en voit de temps en temps sur des photos, principalement d'ailleurs des équipages FNFL, mais ce sont généralement des photos de studio et la reprise en main dès la normalisation fera disparaître des tenues ces breloques.
Revenir en haut Aller en bas
http://marinedk.free.fr/index.html
Flo45
Caporal
Caporal


Messages : 199
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Dim 02 Oct 2016, 09:33

Bonjour,
Merci de l'info. C'est encore le cas aujourd'hui ? Aucun marin ne peut donc porter réglementairement l'insigne du bâtiment sur lequel il sert ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
marinedk
Soldat de 2e Classe
Soldat de 2e Classe
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 28/09/2011
Localisation : Dunkerque

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Dim 02 Oct 2016, 10:04

Flo45 a écrit:
Bonjour,
Merci de l'info. C'est encore le cas aujourd'hui ? Aucun marins ne peus donc porter réglementairement l'insigne du bâtiment sur lequel il sert?

Tout à fait !

Il peut y avoir un certain laxisme, cela dépend principalement du commandant, voire commandant en second (plus spécialement chargé de la discipline à bord) et du type d'unité.

De mon temps, sur le SNLE sur lequel j'ai embarqué, le port de l'insigne était toléré en tenue de travail sur le bonnet de laine ou le pull de mer MAIS uniquement à la mer. Dès le retour à quai, tout devait disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
http://marinedk.free.fr/index.html
Flo45
Caporal
Caporal


Messages : 199
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Dim 02 Oct 2016, 10:17

Très bien, je ne savais pas. Alors que nous autres terriens nous faisons fustiger en cas d’oublie.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flo45
Caporal
Caporal


Messages : 199
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Sam 15 Oct 2016, 19:02

Voici l'insigne du croiseur lourd Suffren avec l'historique du bâtiment pour la partie qui nous intéresse.

- Le Suffren appartient à la tranche de programme navale de 1925 ; il a été mis sur cale le 17 avril 1926 à l'arsenal de Brest; lancé le 3 mai 1927; et est entré en service le 1er janvier 1930

Caractéristiques:
déplacement: 10 000 tw; 11 769 t normal; 13 135 tonnes en pleine charge
dimensions: longueur 194,20 m; largeur 19,36 m; tirant d'eau 6,33 m
machines: turbines à engrenages Rateau-Bretagne ; 10 chaudières Guyot ; 3 hélices
effectif: 30 officiers, 575 hommes
Armement: 8 canons de 203 mm modèle 1924
8 canons de 75 mm(8affuts simples) modèle 1924
8 canons de 37 mm
12 mitrailleuses de 13,2mm
6 tubes lance torpilles de 550mm
2 catapultes,2 avions Loire 130
protection: ceinture cuirassée de 50mm; tourelles 30mm

Le 1er mars 1929, le Suffren donne 31,82 nœuds; et le 13 juillet 1929 il atteint 32,51 nœuds à la puissance maximum de 100 089 cv.
En avril 1930, le Suffren quitte Brest pour Toulon où il arrive le 27 avril. Le 3 mai, il appareille pour Alger escortant le Duquesne battant pavillon du Président de la République Gaston Doumergue, participe à la revue navale à Alger pour les fêtes du centenaire de la conquête de l'Algérie. Le 1er octobre, il est chargé de la croisière de l'École d'application en remplacement du croiseur cuirassé Edgar Quinet qui s'est échoué et cassé en deux. En octobre 1931, il escorte le Duquesne qui emmène le Maréchal Pétain aux Etats-Unis pour la commémoration du 150eme anniversaire de la victoire de Yorktown par l'amiral De Grasse. En janvier 1932, le Suffren est affecté à l'escadre légère en Méditerranée. En 1934, il est en carénage et travaux à Lorient, jusqu'en novembre 1935. En 1936 il participe aux patrouilles sur les cotes espagnoles par suite de la guerre civile; puis est affecté à la division d'instruction. En 1939 il subit un grand carénage; le 26 juin il quitte Toulon pour l'Indochine ; le 24 juillet, il arrive à Saigon ou il se trouve lors de la déclaration de guerre. Il est intégré dans le dispositif britannique contre les raiders allemands, notamment, la recherche du cuirassé de poche Graf Spee, avec le croiseur HMS Kent; en mai 1940, il escorte un convoi de Colombo à Alexandrie; le 18 mai, il est affecté à la force X à Alexandrie, avec laquelle il sera immobilisé du 22 juin 1940 au 22 juin 1943, (pour plus d'informations voir le blog MDV); le 3 septembre 1943, le Suffren arrive à Dakar; la force X est dissoute; le Suffren aurait bien besoin d'un carénage après sa longue station à Alexandrie, et après le refus des américains de le moderniser; ses catapultes, hydravions, tubes lance torpilles et mat arrière sont débarqués; il reprend ses patrouilles en Atlantique central, jusqu'en juin 1944, ou la 1er division de croiseurs est dissoute; ses chaudières sont retubées lentement à Casablanca en fonction des disponibilités du port; il reprendra la mer le 21avril 1945; de juin à aout 1945, le Suffren est modernisé ; les 75 mm sont regroupés à l'arrière, 8 affuts simples de 40 mm, et 20 de 20 mm sont installés; les blocs passerelles avant et arrière sont modifiés pour recevoir la DCA, et un mat gaule est ajouté derrière le tripode, pour supporter des radars.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flo45
Caporal
Caporal


Messages : 199
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Sam 22 Oct 2016, 22:59

Voici l'insigne du croiseur lourd Foch avec un bref historique.

Caractéristiques:
déplacement: 10 000 tw; 11 290 t normal; 12 780 t en pleine charge
longueur 194,20 m; largeur 19,30 m; tirant d'eau 7,50 m
puissance: 90 000 cv; vitesse 31 nœuds
machines: turbines à engrenages Rateau-Bretagne ; 10 chaudières Guyot ; 3 hélices
effectif: 30 officiers, 575 hommes
Armement: 8 canons de 203 mm modèle 1924
8 canons de 90 mm(8 affuts simples) modèle 1926
8 canons de 37 mm
12 mitrailleuses de 13,2mm
6 tubes lance torpilles de 550mm
2 catapultes,3 avions GL 812 puis Loire 130
protection:ceinture cuirassée de 60mm; tourelles 30mm

Le croiseur du programme 1927 aurait du s'appeler Louvois; lorsque le Maréchal Foch, héros militaire de la première guerre mondiale décède le 20 mars 1929; le nom de Foch est donné au croiseur alors sur cale. Le Foch entre en service le 15 septembre 1931.
En 1932, le Foch est navire amiral de l'escadre légère; il effectue des exercices sur les cotes de Provence; croisière en Méditerranée orientale; mais annulation des festivités prévues par suite du deuil faisant suite à l'assassinat du Président Paul Doumer.
En 1933 il appartient à la 3ém division légère; le 20 juin il fait escale à Barcelone.
En 1934, la 1er division légère effectue des exercices en Méditerranée; et se rend à Brest en mai; la 3ém division légère appareille le 15 novembre pour une première sortie d'escadre avec l'Algérie, nouveau navire amiral de l'escadre de Toulon. Le 22 novembre le Foch mouille à Golfe Juan.
Du 15 au 25 janvier 1935, première sortie de l'année; sortie d'entrainement le 25 mars; le 1er juin il est en escale à Bone; sortie d'entrainement le 26 octobre.
Le 21 février 1936, escale à Golfe Juan.
Du 1er février au 10 février 1937, le Foch est navire amiral, pendant le carénage de l'Algérie.
En 1937 la 1er division légère prend le nom d'escadre de Méditerranée; du 12 au 16 mars il se rend à Marseille; du 11 au 15 juin à Lisbonne; puis Alger du 22 au 29 juin, et retour à Toulon le 30 juin; le 3 septembre l'escadre devient la 1er DC.
Le 26 février 1938, escale en rade de Villefranche; le 11 mai il appareille avec l'escadre pour une croisière en Méditerranée orientale; retour à Toulon le 1er juillet.
Du 20 au 30 janvier 1939, il est à Casablanca; puis escale à Gibraltar, Oran; Bizerte et retour à Toulon. Du 6 au 10 mars escales en Corse.
Le 9 mai 1939, sortie pour exercice; du 19 au 28 juillet, sortie sur les cotes de Provence; nouvelle sortie du 7 au 12 aout; le 28 aout, la flotte de Méditerranée devient forces de haute mer à Toulon; le Foch appareille le 31 aout, pour escorter le convoi R3; le 2septembre il appareille de Toulon pour Mers el Kébir; retour à Toulon le 19 septembre; Le 13 novembre 1939, le Foch intègre la force X à Dakar puis retour à la 3ém escadre à Toulon; 14 juin il participe à l'opération de bombardement de Vado sur la cote italienne.Il est intégré au groupe de bombardement de la ville de Vado Ligure et reçoit pour objectif les usines métallurgiques de la ville. Le 4 juillet 1940, il appareille de Toulon pour Alger; de brèves sorties peu nombreuses sont effectuées jusqu'à la fin de l'année 1940, faute de combustible. Du 18 au 20 février 1941, il appareille pour les Salins, du 28 au 30 avril et du 15 au 19 juillet; le 4 octobre 1941 le Foch est mis en gardiennage. Le 27 novembre 1942, la flotte se saborde à Toulon. Le Foch est coulé dans la darse de Castigneau; il n'est pas incendié, néanmoins les destructions effectuées le rendent irrécupérable; il est renfloué le 16 avril 1943; après un court séjour à Milhaud, il est conduit à La Seyne, ou il est démoli, après récupération du matériel utilisable.



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Messages : 2753
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Dim 23 Oct 2016, 00:09


cdt

_________________
1er Génie Toujours Brave

Recherche tout sur le 1er régiment du Génie
Revenir en haut Aller en bas
Flo45
Caporal
Caporal


Messages : 199
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Mer 09 Nov 2016, 22:18

Voici ma dernière rentrée, le contre-torpilleur Vautour de la classe Aigle.
Voici un bref historique.

Le contre-torpilleur Vautour est de la classe Aigle. Il est mis sur cale aux chantiers de la Méditerranée au Havre en 1929, lancé le 26 aout 1930, en service en décembre 1931

Caractéristiques des bâtiments du type Aigle :
Déplacement 2441 tw; 2660 tonnes normal; 3140 tonnes en pleine charge
longueur 128,50 m; largeur 11,84 m; tirant d'eau 4,97 m
puissance 64 000cv; vitesse 36 nœuds; rayon d'action 3 000 miles à 18 nœuds
4 chaudières; turbines à engrenages; 2 hélices; 650 tonnes de mazout
Effectif 10 officiers,210 hommes
Armement:5 canons de 138mm modèle 1927
4x37mmAA modèle 1925
4x13.2 mmAA modèle 1929
6 tubes lance torpilles de 550mm 1923DT
2 grenadeurs pour grenades sous-marines Guiraud 1922


Le 31 Aout 1939, le Vautour fait partit du convois R3 qui appareille de Marseille en direction de Oran. Il fait alors parti de la 3° escadre de croiseur lourds qui a pour mission de couvrir la progression du convoi. Une fois le convoi escorté, il continu vers Gibraltar.
En Avril 1940, il prend part à l’escorte du convoi FP 2 en direction de la Norvège. Ce convoi doit acheminer la 27° demi brigade de légion vers Narvik. Il escorte le convoi de Brest jusqu’à Greenock en Ecosse ou les britanniques prennent le relais.
Le 14 Juin 1940, il prend part à l’opération Vado en Méditerranée ou intégré au groupe de bombardement de Gênes il aura comme objectif le bombardement de reserves de carburants sur le port de la ville. Il est pris à parti par la batterie côtière AT17 de Savone sans être touché.
Resté fidèle au gouvernement de Vichy, le Vautour serra sabordés le 27 novembre 1942 à Toulon.

Renfloué le 17 juillet 1943, il est intégré à la marine italienne puis à sa reddition le 9 septembre 1943 passe sous le contrôle de la Kriegsmarine. Il serra coulé lors du bombardement du port de Toulon le 4 février 1944 par l’USAF.


Florian


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flo45
Caporal
Caporal


Messages : 199
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Dim 19 Fév 2017, 20:38

Voici l’insigne du croiseur lourd Algérie,
L'Algérie appartient à la tranche 1930, il a été mis sur cale le 19 mars 1931 à l'arsenal de Brest; lancé le 21 mai 1932; il est entré en service le 5 septembre 1934.
Caractéristiques :
déplacement: 10 000 tw; 10 950 t normal; 13677 t en pleine charge
dimensions: longueur 186,20 m; largeur 20 m; tirant d'eau:6,14 m
puissance: 84 000 cv; vitesse 31noeuds; rayon d'action 5 500 miles à 15 nœuds
machines: turbines à engrenages Rateau-Bretagne; 5 chaudières indret timbrées à 27 kg/cm2 surchauffe à 325°; 4 hélices supra-divergentes de 3,60 m
effectif: 616 hommes
Armement: 8 canons de 203mm modèle 1924
12 canons de 100 mm modèle 1930, en 6 affuts doubles
8 canons de 37 mm
16 mitrailleuses de 13.2 en affûts quadruples
6 tubes lance torpilles de 550 mm
1 catapulte, 2 avions GL 812 HY puis Loire 130 à partir de 1938
protection: ceinture cuirassée de 110 mm; pont blindé de 80 mm; tourelles et blockhaus 100 mm.
Voici un bref historique du navire :

Le 8 octobre 1934; à peine entré en service l'Algérie quitte Brest pour Toulon; ou il devient navire amiral de l'escadre basée sur Toulon; il est également navire amiral de la 1er DL qui comporte les croiseurs Colbert et Dupleix; jusqu'à la guerre l'activité de l'Algérie va comporter des petites sorties individuelles, pour essais ou entrainement, et surtout des sorties de groupe, en division ou en escadre, en général, pour des exercices en Méditerranée occidentale, souvent entre la Corse et la Provence, avec de nombreux mouillages sur la cote.
Le 27 aout 1939, les forces navales prennent l'organisation de temps de guerre. Le 31 aout escorte du convoi R3 vers la Corse pour faire face à une menace italienne. Le 7 octobre, le croiseur Algérie est intégré à la force X basée à Dakar, chargée de faire la chasse aux corsaires allemands ; la force X intercepte le cargo allemand Santa Fe.
Le 10 mars 1940, l'Algérie et le Bretagne effectuent un transport d'or vers le Canada, et rentrent sur Toulon le 10 avril. Suite à l'entrée en guerre de l'Italie et au bombardement de Toulon, la 3ém escadre bombarde Vado et Gênes ; l'Algérie tire sur les réservoirs à combustible de Vado. Avec son artillerie secondaire, il engagera les vedettes lance-torpilles protégeant le port. L'escadre rentre à Toulon le 14 juin. L’Algérie intègrera les Forces de Haute Mer, sous le commandement de l'amiral de Laborde Le 27 novembre 1942, l'amiral de Laborde donne l'ordre du sabordage de la flotte de Toulon pour ne pas tomber aux mains des allemands qui ont envahi la zone sud. L'Algérie est aux appontements de Milhaud; il est incendié, les machines et canons sont sabotés, l'Algérie brulera pendant 20 jours; il est irrécupérable, il est néanmoins renfloué pour libérer le poste, les superstructures sont démolies, et l'acier envoyé en Allemagne, la coque est remise à flot le 19 aout 1943, elle est remorquée à Bregaillon au fond de la rade, l'étanchéité n'étant pas bonne, il s'échoue, il est endommagé lors des bombardements du 7 mars 1944, il coule à Brégaillon, il est renfloué en 1949, l'épave est condamnée en 1955 et démolie en 1956.

Florian



Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flo45
Caporal
Caporal


Messages : 199
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Mer 26 Avr 2017, 21:53

Bonjour, voici l'insigne du contre-torpilleur Vauquelin trouvée ce jour.

Caractéristiques :

Déplacement : 2480 tW
Longueur : 122 m
Largeur : 11,8 m
Tirant d’eau : 4,34 m
Appareil évaporatoire : 4 chaudières multitubulaires à flamme directe type Du Temple.
Appareil Moteur : 2 ensembles de Turbines Parsons développant 64000 CV.
Vitesse : 39 nœuds
Autonomie : 3320 nautiques à 14 nœuds
Armement : 5 pièces de 138,6 mm, modèle 1927 ; 7 tubes lance-torpilles de 550 mm (2 plateformes doubles et une triple) ; 4 canons CAD de 37 mm modèle 1933 puis 8 en 1940 ; 4 mitrailleuse Hotchkiss de 13,2mm modèle 1929 sur affût double modèle 1931 puis 10 en 1940.
Equipage : 12 officiers, 34 officiers mariniers et 167 quartiers-maîtres et matelots.

Historique :

Le lancement du Vauquelin intervient le 29 septembre 1932, en présence du Vice-Amiral Durand-Viel.
En septembre 1933, il doit participer aux fêtes commémoratives de Jean Vauquelin à Dieppe. Toutefois, le décès brutal du ministre de la Marine Georges Leygues, conduit à l’annulation des festivités.
Le Vauquelin est admis au service actif le 26 mars 1934, au sein de la 6ème Division Légère, faisant partie de la 2ème Escadre. Il s’ensuit de très nombreux exercices en escadre ou en division de contre-torpilleurs.
Il doit ensuite participer aux fêtes du quatrième centenaire de du débarquement de Jacques Cartier au Canada.

En septembre 1936, il est versé dans la 5ème Division Légère de la 3ème Escadre Légère. Le 24, il est affecté aux croisières d’Espagne (la guerre civile vient alors d’éclater).
Les périodes d’entraînement et les missions de croisière dans les eaux espagnoles vont se succéder à un rythme important. L’état de fatigue du personnel de la 5éme division légère va très vite devenir important, et plusieurs suicides et tentatives de suicide seront à déplorer au sein des équipages du Vauquelin et du Tartu.
Le 26 décembre 1937, alors qu’il se trouve au mouillage à Barcelone, le Vauquelin doit se porter au secours du voilier français Yolande, arraisonné par des bâtiments nationalistes. Il escortera ensuite le voilier jusqu’à Port-Vendres pour vérification de la cargaison. Rien d’illégal ne sera retrouvé.
Le contre-torpilleur sera chargé, par la suite, de rapatrier le corps du vice-consul de France, Antonin Lecouteux, tué lors du bombardement de Barcelone en mars 1938.

Au déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale, la 3ème Escadre Légère se trouve à Oran pour débuter les opérations. La 5ème DCT (division de contre-torpilleurs) est alors détachée pour l’escorte d’un important convoi devant partir de Dakar à destination de la métropole, le convoi R3. Le Vauquelin appareille le 20 septembre en escorte du paquebot Aurigny.
Début octobre, le Vauquelin est détaché de la 5ème DCT pour rejoindre la Force X basée à Dakar Devant Mers-El-Kebir, il rejoint les croiseurs Algérie et Dupleix dont il va assurer l’escorte. Rejoints par le groupe Strasbourg au large de Casablanca, la Force X entre à Dakar au complet. Dès le 17 octobre, le Vauquelin doit rejoindre la 5ème DCT à Brest. Appareillé de Casablanca le 27, il rejoint Brest le 30, en escorte du sous-marin Centaure.
En décembre il escorte le convoi 17XF. De Verdon à Casablanca puis le 32 XF en février 1940. En Mars c’est le convoi 1QF de La Palice vers Casablanca. En Avril, il escorte le 37BF
Le 1er mai 1940, il est versé dans la 9ème DCT. Le 13 septembre, la 9ème DCT est dissoute et le Vauquelin rejoint la 5ème DCT.
En 1941, l’attaque du Levant et la perte du Chevalier Paul, poussent l’Amirauté française à envoyer le Vauquelin à Beyrouth. Il embarque alors 800 coups de 138,6mm. Il appareille à la nuit tombée et réussit à échapper aux patrouilles anglaises pour arriver à Beyrouth dans la matinée du 21 juin. Il est aussitôt ravitaillé en combustible et transfère son lot de munitions sur les contre-torpilleurs Valmy et Verdun. Il intègre alors la division navale du Levant.
Le 22, le Vauquelin qui se trouve ancré dans la baie de Saint André, est attaqué par six bombardiers qui vont lui causer de graves avaries. De nombreux éclats de bombes sont dénombrés, ses soutes à mazout latérales sont crevées et le poste secondaire de télémétrie est hors de combat. Cette attaque aura également causé la mort de cinq marins et fait douze blessés dont deux décéderont à l’hôpital. Le contre-torpilleur est aussitôt mis à quai pour effectuer les réparations les plus urgentes. Il est ensuite positionné de façon à permettre le tir de ses cinq pièces de 138,6 mm vers la mer. Il est à nouveau disponible le 29. Le même jour, la division du Levant prend la mer vers Salonique (Grèce) pour embarquer des troupes en renfort. Le Vauquelin accueillera 150 hommes et du matériel. Il repart pour le Levant le 5 juillet. Le voyage n’est pas de tout repos et le contre-torpilleur ouvrira le feu sur un avion, sans résultat. Le voyage se révélant trop risqué, les contre-torpilleurs sont de retour à Salonique le 9. Le 14 juillet 1941, l’armistice de Saint Jean d’Acre est signé, mettant un terme aux combats fratricides du Levant. Le Vauquelin retourne donc à Toulon, où il parvient le 22.
Pour sa campagne au Levant, le Vauquelin est cité à l’Ordre de l’Armée de Mer.
La 5ème DCT est par la suite envoyée à Alger pour interdire l’utilisation du pavillon national par les alliés. Le Vauquelin appareille isolément pour Alger le 13 décembre. Il y parvient le 18 suivant.
Le 18 février 1942, la 5ème DCT appareille d’Alger en direction d’Oran et prend l’escorte du croiseur de bataille Dunkerque dont les réparations provisoires suite à Mers-el-Kébir sont achevées. Cette traversée à haut risque se passe sans encombre et le groupe arrive à Toulon le 20, en fin de soirée.
Le Vauquelin sera sabordé en rade de Toulon le 27 novembre 1942.
Les travaux de renflouage du Vauquelin sont attribués à la société italienne Pietro Riggiero. Les premières visites vont révéler que le navire est irrécupérable. Le relevage débute en avril 1943. L’obturation des brèches de coque est achevée le 11 juin suivant.  Le pompage démarre en juillet. Toutefois, les travaux doivent être interrompus en septembre, suite à l’armistice italien. Conformément aux accords d’avril 1944, l’épave est remise aux allemands qui tenteront, sans succès, de la renflouer pour dégager le quai.
Abandonnée, l’épave est touchée par les bombardements des 7 et 11 mars 1944.
A nouveau jugée irrécupérable, l’épave ne pourra être démolie sur place que plusieurs années plus tard, en 1950


Cordialement
Florian

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flo45
Caporal
Caporal


Messages : 199
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Ven 23 Juin 2017, 00:20

Flo45 a écrit:
Bonjour à tous,
trouvée ce matin, une troisième variante de l'insigne du Croiseur-école Jeanne d'Arc de fabrication avant-guerre ou début de guerre. Celle du jour est au centre, ABPD avec poinçon, dos lisse et poinçon sur le boléro.
Bonjour à tous,

Ce navire construit à la fois comme un navire école pour les officiers de Marine était aussi un croiseur de combat. En 1940 il participe au blocus des cargos allemands dans les ports neutres. En mai 1940, il appareille avec d'autres navires vers le Canada afin d'escorter une partie de l'or de la Banque de France puis rejoint la Martinique ou il reste à quai jusqu'en 1943. Il reprend alors du service au sein de l'Armée française de la Libération et participe aux opérations en Corse, en Provence en tant que réserve d'artillerie et serra à plusieurs reprises mis à profit afin de porter des tirs sur l'Italie.


Florian

[url=http://www.servimg.com/view/17893847/362
[/url]




Bonjour,
Voici une sous-variant du croiseur-école Jeanne d'Arc acquise récemment. Une version à pastille mais avec le boléro dans l'autre sens.

Cordialement
Florian


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Flo45
Caporal
Caporal


Messages : 199
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Dim 16 Juil 2017, 16:13

Bonjour à tous,
Voici l’insigne du contre torpilleur « Le malin » dont voici un petit historique.
Caractéristiques :
Déplacement 2 569 tw; 2800 tonnes normal; 3800 tonnes en pleine charge
longueur 132,40 m; largeur 13,20 m; tirant d'eau 5,3 m
puissance 74 000 cv; vitesse 40 nœuds; rayon d'action 1750 miles à 26 nœuds
4 chaudières, surchauffe à 325° timbrées à 27kg; turbines à engrenages; 2 hélices; 600 tonnes de mazout
Effectif 10 officiers 210 hommes
Armement: 5canons de 138 mm modèle 1929 tirant à 20 000 m
2x2x 37mmAA modèle 1933
2x2x13 mmAA modèle 1929
3 tubes lance torpilles 550mm M1923 DT

Mis sur cale le 16 novembre 1931 au Forges et Chantiers de la Méditerranée à La Seyne-sur-Mer, il est mis à flot le 17 août 1933. Il est mis en service le 1er septembre 1936.
En avril 1940, avec la 8e division de contre-torpilleurs, il participe aux opérations de Norvège, notamment au raid dans le Skagerak ou furent coulés plusieurs chalutiers chasseurs de sous-marins allemands ainsi que trois vedettes lance-torpilles. En 1942, alors qu’il est resté fidèle à Vichy, il est touché par une bombe de l'USS Massachussetts lors de l'attaque américaine sur Casablanca. Rejoignant la « France Combattante » en 1942, et après une refonte à Boston, il est armé en croiseur léger au sein de la 10e DCL.
A partir de décembre 1943, avec le Fantasque, il effectue des raids en Méditerranée. Du 29 février au 1er mars 1944, il attaque avec Le Terrible un convoi allemand vers Premuda en Adriatique, et coule le cargo Kapitan Driedrichsen et le chasseur UJ 201. Le Malin prend aussi une part active au débarquement en Provence d'août 1944.
La guerre se termine hélas pour lui le 25 décembre 1944, après un abordage avec Le Terrible qui lui cause de graves avaries, une cinquantaine de ses membres d’équipage périront. Son avant sera découpé et remplacé à La Ciotat par un greffon de l'Indomptable.

Mais sa carrière ne se termine pas pour autant, car il est engagé, dès 1951, dans les opérations en Indochine. Intégré dans les FMEO (Forces Maritimes d'Extrême-Orient), au sein du groupe des porte-avions d'Extrême-Orient en soutien du porte-avions Arromanches, il participe aux combats d'Annam et du Tonkin, et au dégagement des abords d'Hué (24-25/3/1952).
De retour à Brest le 26 juin 1952, il est affecté à l'Ecole Navale. Condamné le 3 février 1964 (n°Q 359), il sert un temps comme brise-lames à Lorient, avant d'être vendu à la démolition en 1976.

Cordialement
Florian


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lorenzo G
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel
avatar

Messages : 2753
Date d'inscription : 10/08/2012
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   Dim 16 Juil 2017, 22:52


cdt

_________________
1er Génie Toujours Brave

Recherche tout sur le 1er régiment du Génie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les insignes de La Marine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les insignes de La Marine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» des insignes de la marine Belge
» Les insignes des commandos du Nord-Viêtnam
» Quand deux costarmoricains rejoignaient les FNFL. (Hommage)
» [Autres sujets marine] Insignes
» Les Insignes de l' Armée de l'Air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Militaria1940 :: Militaria :: Tenues de l'armée française / French Uniforms :: insignes et décorations de l'armée française-
Sauter vers: